Ne perdez plus votre temps…

J’ai eu un petit coup de blues quand j’ai encore une fois réalisé à quel point j’avais perdu du temps en improvisation.

Mon meilleur conseil : quittez votre atelier ! Du moins, après avoir vérifié que votre “prof” n’avait pas lu les livres dont il sort ses exercices.

Quand je réalise la quantité inimaginable d’exercices qu’on ma fait faire qui n’était absolument pas compris, et qui faisaient prendre des défauts absolument inverses au but de l’exercice…

En lisant les livres des auteurs qui ont mis au point ces exercices, ou en prenant des cours avec des gens qui ont lu ces livres et qui les ont compris, il y a de nombreuses fois où j’ai eu un éclair en me disant : “ah, mais c’est çaaaaaaaaa que cet exercice doit montrer !!”.

Il m’est même arrivé de me souvenir d’exercice que j’ai fait, alors que l’auteur écrit spécifiquement dans son livre : variante de cet exercice à ne pas faire (et hop ! Ca se retrouve dans les ateliers !).

J’avoue avoir moi même été fautif, et fait des ateliers en reprenant des exercices que j’avais fait et qui me plaisaient, mais sans réellement les comprendre, et pire, trouvé des exercices sur internet. Les ressources sur internet sont géniales, mais bien souvent, l’exercice est décrit sans son support théorique, et il est très facile de se tromper sur son utilisation.

Tiens, ça me donne une idée ! S’il y a des gens motivés pour créer une ressource d’exercices mais avec la référence du livre duquel l’exercice est tiré (en français) !

Je vous mets quand même les ressources que j’utilisais pour trouver des exercices, mais prudence, allez lire les bouquins dont sont tirés ces exercices :

  • Living Playbook (eng) : Des exercices surtout tirés des enseignements de Keith Johnstone, existe sous forme d’appli iPhone (iProv)
  • ImprovEncyclopedia (eng) : LA ressource sur le net (on y trouve des formats, des références, etc.)
  • Exercice d’improvisation (fr) : une ressource en français très orientée vers le Match et le [Ecoute, Accepte, Propose]
Non classé, Réflexions

6 comments


  1. Ian

    Encore mieux: suivre des stages avec des gens qui comprennent vraiment ces exercices pour les voir à l’oeuvre! Il y a des gens spécialisé dans le style de Spolin, de Gravel, de Johnstone, de Close… Bien sur, il faut faire attention à la qualité des intervenants, mais c’est un autre débat.

    Dans tes derniers articles, je note une tendance à résumer la théorie francophone de l’improvisation au [Ecoute, Accepte, Propose]. Je voulais te demander: d’où est-ce que ça vient?

    Enfin, je sais que Christophe Tournier prépare actuellement un Tome 2 du Manuel d’Improvisation Théâtrale avec une vraie banque d’exercices en français avec un soucis de la référence théorique! Yay!

  2. Ian

    Je suis partant pour un wiki d’impro en français.

    J’ai déjà le projet d’essayer de proposer une page wikipedia sur l’improvisation théâtrale un peu mieux organisé (et plus renseignée sur les styles non-francophones).

    Sinon, j’invite tout le monde à contribuer à ce sujet sur le forum que j’ai créé: http://impro.leforum.eu/t3-Votre-exercice-fetiche.htm

  3. [Ecoute, Accepte, Propose] est une sorte de synthèse de ce que j’ai pu apprendre, mais également de ce qui peut ressortir des discussions que j’entends après des matchs, ou des scènes de cabaret que je vois jouer.

    C’est également issus des rares exercices de construction d’histoire que j’ai pu voir, on m’a toujours dit : entre, et pose ton personnage, puis regarde ce que fait l’autre (Ecoute,Accepte), essayez de vous rejoindre (Propose).

    Après, les exercices étaient souvent basés sur ces trois axes, et on travaillait des catégories…

    Je regrette vraiment de ne jamais avoir entendus les mots “spontanéité” et “sincérité” avant d’ouvrir un bouquin et d’aller aux Impronautes !

    Tu penses que ça résume mal la pratique française ?

  4. Ian

    Non, justement, je pense que ça résume parfaitement l’état de la théorie telle que j’ai pu la constater dans des ateliers, des entrainements avec d’autres troupes, des préparations de matchs ou de spectacles en France.

    C’est à mon avis le coeur de l’ouvrage Impro I de Gravel, ce qu’il appelle “la recherche du moteur”.

    Tournier s’en est vachement inspiré (à mon sens) dans ses “10 principes” et son “cercle de la construction” (de mémoire… ça fait longtemps que je n’ai pas ouvert son livre), mais on sent l’effort de synthèse qu’il a fait en ajoutant des éléments venant d’autres styles d’impro.

    A mes débuts, ça m’inspirait vachement aussi: http://improviser.fr/blog/2007/02/02/le-cylce-de-vie-de-limprovisation/

  5. Ian

    D’autres ressources:

    Un petit site super bien fait: http://greenlightwiki.com/improv/

    Un autre wiki: http://wiki.improvresourcecenter.com/

    Les ressources des Canadian Improv Games ( tu vas kiffer http://en.wikipedia.org/wiki/Canadian_Improv_Games ): http://improv.ca/training/

    Ce site détaille un paquet d’exercices, mais donne pour chacun des “trucs” (gimmicks) pour maximiser l’effet comique: http://learnimprov.com/

  6. Ian

    Bon, j’arrête de plomber le blog en commentant tout seul, mais je voulais mettre un lien vers cet article de Finpoil: http://lecaucus.wordpress.com/2009/01/19/pourquoi-cet-exercice-et-pas-un-autre/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *