Corrélation ?!

J’ai toujours constaté une forte corrélation entre la qualité d’un spectacle et celle de l’entraînement juste avant.

Souvent, lorsque l’entraînement est mauvais, le spectacle est bon, alors qu’à l’inverse, un bon entraînement donne souvent un spectacle médiocre…

Je ne me l’explique pas vraiment.

Vous avez remarqué également ? Vous avez une explication ?

Réflexions

5 comments


  1. Miolon

    Effectivement, il y a parfois de ça…

    D’un côté, on peut se dire que c’est logique parce que les comédiens qui sortent d’un bon entraînement se relâchent, mais je n’y crois pas trop… D’autant plus que le fait de se “relâcher”, ça serait plutôt pas mal pour l’impro, non?

    Après, ce qui me paraît plus plausible, c’est qu’en tant que coach, on s’attende à beaucoup, du coup on est plus facilement déçu.

    Enfin, c’est un début de piste quoi…

  2. Johnstone disait aussi qu’il évitait d’échauffer les comédiens avant un spectacle d’impro. “Qui veut un bon début de spectacle? La qualité doit monter graduellement, pour finir en flèche ascendante!”
    Je suis moins radical, en partant du principe qu’il faut tout de même se mettre sur la même longueur d’ondes avant de monter sur scène. En musique de cuivres, on s’échauffe (pour mettre l’instrument à température, et préparer les capillaires labiaux à l’effort – sans pour autant se fatiguer). Ensuite, il y a l’accordage, pour tenir compte de la “note” des autres.
    Ma routine préférée avant un spectacle: faire un filage technique une heure avant; prendre une bonne pause, se costumer, prendre du temps ensemble, discuter de tout et n’importe quoi; 15 minutes avant l’entrée en scène, faire un petit jeu physique, pour “être présent aux autres”: un mimonary, un p’tit jeu con, ou une chanson tribale improvisée.

  3. Ouardane

    Moi j’ai tendance à effectivement préféré commencer à froid. C’est très difficile de tenir les promesses d’un spectacle dont les premières scènes sont très bien !

    En revanche, je parlais plutôt de l’entraînement précédent, c’est à dire quelques jours avant, et non pas l’échauffement juste avant le spectacle !

    Merci pour la contribution en tout cas =)

  4. H

    Salut,

    Pour ma part je pense qu’un entrainement raté met tout le monde dans un bon stress. On fait plein d’erreur et inconsciemment on se dit : “Attention! Attention!” De ce fait on est plus attentif, plus rigoureux et surtout plus généreux en effort pour ne pas refaire ce qu’on à fait à l’entrainement raté.

    Maintenant comment rater les entrainement précédent pour avoir de bons spectacles?

    H

  5. Pour ce qui est des entrainements avant, je sais pas trop. Mais je sais que j’ai par contre constaté que les meilleurs spectacles ont eu lieu peu de temps après des spectacles catastrophiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *